Retour
/ Tendances Marketing

Comment réussir sa campagne d’email marketing

Rappel: Qu’est-ce que l’email marketing?L’email marketing c’est envoyer un message commercial à un groupe de prospects ou clients par le biais d’un email.

Nous recevons tous des centaines d’emails par semaine, il est donc difficile pour les entreprises de se différencier. En moyenne, seulement 25% des emails sont ouverts… C’est pourquoi vous devez avoir la stratégie d’email marketing la plus performante pour que votre email soit « l’élu ». Je vous révèle donc comment préparer une campagne d’emails marketing aux petits oignons.

1. Construisez une liste d’emails fiables
On oublie le « bogossedu59@hotmail.fr »… Non, vraiment…

Cela peut paraitre évident mais vous ne pouvez pas envoyer un email à n’importe qui. Vous devez choisir le bon public. Un public qui matche avec votre activité mais également qui fonctionne avec la campagne d’email marketing que vous souhaitez lancer. Par exemple, vous offrez un logiciel par abonnement (SaaS) pour gérer les congés des employés. Envoyer un email à toute personne travaillant dans une entreprise serait totalement inutile, ciblez plutôt les responsables RH ou les gérants d’entreprise car ce sont ces personnes clefs qui sont décisionnaires pour ce genre de produit.

Mon autre conseil, surtout si vous commencez votre liste sur une page blanche, c’est de développer une liste de contacts de façon organique, c’est-à-dire obtenir des emails sans les acheter. Par exemple des emails récoltés sur un salon ou des personnes qui souscrivent à votre blog. Une liste organique augmente votre taux d’ouverture et votre taux de clics car ce sont (pour la plupart) des adresses email réellement utilisées. Pour gonfler votre liste organiquement, vous pouvez ajouter des formulaires opt-in. Ce sont des formulaires incitant les visiteurs de votre site à donner leur email adresse pour recevoir des informations (comme par exemple recevoir une newsletter, un livre blanc ou simplement s’inscrire au service proposé).

A retenir
  • Choisissez le public qui matche parfaitement avec votre activité
  • Concentrez vous sur la création d’une liste organique pour augmenter votre taux d’ouverture et votre taux de clic

2. Définissez des objectifs
Soyez sûr d’aller dans la bonne direction.

Comme toutes les campagnes que ce soit emailing, SEO ou publicité, vous devez vous fixer des objectifs clairs comme, par exemple, ce que vous voulez tirer de votre campagne d’emailing. Cela ne sert à rien d’envoyer un email juste pour le plaisir, vous devez avoir une raison et un but clair. Voici quelques exemples de buts potentiels:

  • Promouvoir une offre sur un produit / service bien défini
  • Communiquer et marketer un nouveau produit / service
  • Informer les clients et les prospects d’un changement de votre pricing

Déterminer votre but détermine le type d’emails à envoyer et vous aide à planifier toute votre campagne. Prenons l’exemple suivant: Vous êtes un e-commerçant vendant des chaussures et vous faites actuellement une offre spéciale sur toutes les bottines en cuir. Votre campagne va se dérouler sur 3 temps:

  • D’abord, vous allez envoyer un email au début de votre super promo
  • Une semaine plus tard, vous envoyez un email de rappel
  • 2 jours avant la fin de la campagne, vous rappelez gentiment (mais avec persuasion) qu’ils sont en train de rater une super offre.
A retenir
  • Fixez des objectifs clairs à votre campagne d’emails
  • Définissez le type d’emails que vous souhaitez envoyer (promotion, information etc)
  • Planifiez le nombre d’emails qui sera envoyé lors de cette campagne (email de rappel par exemple)

3. Choisissez un objet attirant
… ou utilisez l’hypnose pour faire ouvrir votre email.

objet-attirant-email

L’objet de votre email est sans doute la chose la plus importante de votre vie. C’est la toute première chose que les lecteurs voient dans leur boite mail et ils se décident généralement en deux secondes si oui ou non ils vont ouvrir votre email… Vous devez donc envoyez du lourd!
Quand vous pensez à tous les emails que vous recevez par jour (pas ceux du boulot, on est bien d’accord wink), combien en ouvrez-vous? Personnellement, mon taux d’ouverture doit être aux alentours de 10% et c’est l’objet qui me fera décider si je clique sur la petite poubelle ou si je l’ouvre.

Voici quelques techniques A EVITER lorsque vous rédiger l’objet de votre email:

  • Les LETTRES EN CAPITALES: Un objet d’email entièrement rédigé en lettres capitales sent réellement le spam et la publicité et il y a un grand risque que beaucoup vous flaggent comme spam immédiatement.
  • Trop de « !!!! » et de « ??? »: Trop c’est trop! Vous pouvez ajouter un point d’exclamation mais pas 15…
  • Les mots « spammeurs »: Les mots tels que « achetez », « souscrivez », « cliquez ici », « gratuit » sont détectés par les services d’emails comme spam.
  • Les fautes d’orthographe: Rien de moins professionnel qu’une faute d’orthographe dans un email… Il en est de même (voire même plus important encore) pour l’objet d’email. Relisez-vous, 10 fois s’il le faut, mais RELISEZ-VOUS.

Créer un objet d’email attractif permet de retenir l’attention du destinataire. Il faut qu’il soit court et précis. Vous avez à peu près 50 caractères pour faire la différence et montrer au destinataire qu’il doit ouvrir votre email.

A retenir
  • L’objet de votre email est la première chose que voient les lecteurs
  • Evitez les lettres capitales, les points d’exclamation, les mots « spammeurs » et les fautes d’orthographe
  • Il doit retenir l’attention des lecteurs en moins de 50 caractères

4. N’en faites pas trop
Quand c’est trop, c’est tropico.

Si vous avez réussi à retenir l’attention de vos lecteurs avec votre objet, il est maintenant temps de les intéresser avec le contenu de votre email. N’incluez que des informations qui peuvent avoir de la valeur pour vos lecteurs avec quelques points principaux ainsi le destinataire comprendra pourquoi cet email est intéressant pour lui. Si vous souhaitez envoyer un email un peu plus long, assurez-vous que le destinataire peut comprendre le contenu de l’email rien qu’en le scrollant rapidement.

Ajoutez également un call-to-action (CTA), au moins à la fin de votre email. Votre CTA reflète l’action que vous voulez que le lecteur réalise une fois qu’il a lu votre email. Bien entendu, vous pouvez en mettre au début ou en plein milieu si vous pensez que c’est nécessaire. Ils doivent être courts et clairs… Et si votre contenu est bon, il n’y a pas de raisons que le lecteur ne clique pas wink.

Enfin, faites TOUJOURS apparaitre votre logo au début de votre email. Les destinataires doivent voir votre logo dès le début du message pour savoir à qui ils ont affaire.

A retenir
  • Votre email doit être simple et clair
  • N’ajoutez que les informations qui ont une réelle valeur pour le destinataire
  • Incluez quelques CTA et votre logo

5. Testez vos emails avant de les envoyer
Test, test, 1, 2, 1, 2.

Avez-vous déjà envoyé un email avec une faute de frappe? Si oui, alors vous savez combien c’est embarrassant, si non, touchez du bois pour que ça ne vous arrive jamais.
Tout comme la liste d’emails, l’objet de l’email, le contenu, tester votre email est important. Cela vous permet de voir comment votre message s’affichera dans les boites mail et vous aidera également à relever des erreurs, des fautes d’orthographe ou des liens brisés. La plupart des plateformes d’emailing vous donne la possibilité de vous envoyer l’email à vous-même. Je vous suggère d’envoyer votre email à un ou deux collègues du bureau… Il est toujours bien d’avoir l’avis de quelqu’un qui n’avait pas son nez dans l’email en question. Il pourra vous dire si oui ou non l’email est pertinent et s’il n’y a pas des erreurs que vous avez oubliées.

Souvenez-vous que si un email ne parait pas professionnel, les destinataires n’auront pas confiance. Cela prend 30 secondes pour tester un email mais 1 seule seconde suffit pour perdre votre réputation.

A retenir
  • Testez vos emails pour voir comment ils s’affichent dans une boite mail et les erreurs qu’ils peuvent contenir
  • Les lecteurs ne font pas confiance aux emails qui ne paraissent pas assez professionnels

6. Mesurez votre performance
… Et vous obtiendrez la médaille d’or de l’email.

Si vous ne pouvez pas mesurer votre campagne d’email marketing, vous aurez beaucoup de mal à savoir si vous efforts ont payé et si ça vaut le coup de faire la même chose dans le futur. Il faut compter le nombre d’email ouverts, le taux de rebond et les desinscriptions pour chaque campagne.
Peu importe la plateforme que vous utilisez pour envoyer vos emails, vous serez en mesure de voir quels sont les liens les plus cliqués dans l’email et les zones d’amélioration pour vos campagnes futures. Prenons l’exemple d’un taux d’ouverture élevé (votre objet devait être plutôt pas mal wink) mais un nombre de clics sur les liens très faible. Vous saurez qu’il faut retravailler le contenu de votre email afin d’inciter les lecteurs à cliquer sur le lien qui dirige vers votre site.

Vous pouvez également procéder à de l’A/B testing. L’A/B testing consiste à concevoir deux templates d’emails pour le même sujet pour voir lequel est le plus efficace (en terme de taux d’ouverture et de clics). Vous les envoyez à un petit nombre de destinataires et le template qui remporte la compétition sera envoyé au reste de votre liste d’emails.

email-ab-testing-exemple

A retenir
  • Il est important de mesurer le nombre d’emails ouverts, cliqués, desincrits, pour chaque campagne
  • Cela vous aidera à déterminer les aspects à améliorer

Conclusion

L’email marketing peut vous sembler facile de prime abord mais il faut du temps pour construire votre liste d’emails et parfaire leur contenu. C’est pourquoi tester vos emails est presque vital!

Comment réussir sa campagne d’email marketing
Partager