Traduction SEO, réussir son projet international

Traduction web et SEO, réussir son projet

Une mauvaise traduction peut ruiner tous les efforts réalisés pour conquérir un nouveau marché ou l’international. Oublier le référencement naturel au moment de traduire votre site résultera ensuite d’un chiffre d’affaires décevant ou un nombre de leads trop bas. 


Cela est malheureusement trop souvent oublié mais pour qu’une traduction soit réussie il ne suffit pas de prendre de bons traducteurs et de les faire traduire un site. Découvrez les bonnes pratiques et les erreurs à éviter. 

Ce qu’il ne faut pas faire en traduction web

Plutôt que de vous présenter une liste, voici un cas d’école : 
Nous sommes en juin, nous souhaitons conquérir le marché Espagnol à la rentrée de Septembre. Nous engageons donc 4 traducteurs compétents et leur envoyons les textes à traduire le plus rapidement possible. Les contenus traduits sont ensuite importés dans le CMS e-commerce. Le site en Espagnol est lancé mais n’a pas les résultats espérés. Un country manager est embauché et découvre les erreurs suivantes : 
•    Les traducteurs ont utilisé des termes différents pour parler de la même chose. Deux d’entre eux étant Sud Americain, deux autres Espagnols.
•    Les traducteurs ont utilisé des tons différents (tu et usted), tutoiement et vouvoiement, ce qui est confusant pour l’utilisateur et pour Google.
•    Certains copier/coller contiennent des erreurs car réalisés par des personnes ne comprenant pas le texte à importer.
•    …
Résultat : pas d’harmonie sur le site pour l’utilisateur, pas de cohérence des textes, mauvaise traduction donc un SEO catastrophique, compensation avec un budget Google Ads qui explose mais un taux de conversion mauvais car le site n’est pas harmonieux.
Voici comment éviter ce genre de scénario catastrophe : 

Réussir sa traduction SEO

Intégrer le projet de traduction au projet de l’entreprise 
Traduire un site web n’est pas suffisant, c’est pour cela qu’on parle de projet de localisation des sites internet. Qu’est-ce que la localisation ? C’est le fait de s’adapter aux habitudes de notre cible et non de lui imposer une façon de voir. 
Adaptation aux moyens de paiement, adaptation des devises, adaptation des CGV, adaptation des moyens logistiques, etc. La traduction est un facteur important mais il ne faut pas négliger le reste.

Organisation de votre projet d'internationalisat

En amont du projet de traduction et d’internationalisation l’idéal est d’impliquer les différents acteurs du projet et de les sensibiliser à l’importance d’une bonne traduction SEO. 
L’équipe achat pourra vous transmettre de la documentation technique, le département commercial pourra vous aider avec le jargon, l’équipe informatique aura un rôle important à jouer concernant l’aspect SEO. Travailler en mode projet et équipe dès le départ vous fera gagner du temps, de l’énergie et améliorera forcément les résultats de votre future internationalisation et traduction.


Localisation plutôt qu’internationalisation ?


La localisation web est le fait de travailler par pays ou éventuellement zones plus petites. 
En travaillant de façon localisée il vous sera plus simple d’avoir des résultats en SEO dans le pays que vous ciblez. Là encore, il est important de rappeler l’importance du jargon, du vocabulaire spécifique et de l’importance du traducteur natif. 
Une bonne traduction doit rester « invisible » pour l’utilisateur, sauf exception. 


Préparer sa traduction avec la Méthodologie des 5 S

•    S comme sélection du traducteur. 
•    S comme sélection de la terminologie. 
•    S comme SEO. 
•    S comme sélection du format. 
•    S sélection du process. 


S comme sélection du traducteur. 

Choisissez un ou des traducteurs qui correspondent à vos besoins. Le bon traducteur pour votre projet sera diplômé, natif et spécialisé dans votre domaine d’activité. Si vous sélectionnez le meilleur des traducteurs en poésie Chinoise pour traduire un manuel de géothermie le résultat ne sera pas au rendez-vous. 
Attention par rapport au fait que le traducteur soit natif. En Espagnol d’Espagne, la voiture se dit coche, en Espagnol d’Amérique latine, c’est Carro. Pour ordinateur, c’est ordenador contre computador. Il est essentiel de bien prendre cela en compte afin que le traducteur soit à l’aise. Pour comparer cela avec le Français, cela serait le Français du Canada et le Français de France.

Autre élément important dans la sélection du traducteur, sa spécialisation. Si vous sélectionnez le meilleur des traducteurs en poésie Chinoise pour traduire un manuel de géothermie ou pour une traduction SEO d’un site e-commerce le résultat ne sera pas au rendez-vous. 
Enfin, à ne pas négliger : le facteur temps. Il peut être tentant de déléguer la traduction à votre country manager ou à une personne dont la traduction n’est pas la mission principale. Cela se révèle souvent être une erreur car, c’est un fait dans la majorité des cas cette personne va gérer les urgences avant de gérer la traduction. Ce qui entrainera un retard pouvant être catastrophique.
 

S comme sélection de la terminologie : choix des mots clés

Comme expliqué plus haut, la traduction d’un site e-commerce ou de n’importe quel site web s’inscrit dans un projet d’entreprise. 
Il est essentiel de transmettre au traducteur un maximum d’informations concernant les terminologies à utiliser. 
Dans l’idéal, un glossaire, des sites qui font référence, mais aussi le public visé (B2B, B2C) et le ton utilisé. Par exemple, tu ou vous ? 


S comme SEO

Le traducteur doit travailler dès le départ avec des mots clés déjà identifiés, des expressions clés. 

Stratégie de mot clé

La bonne pratique est de travailler en amont la stratégie SEO au niveau du contenu et de la transmettre au traducteur. Par exemple, travailler sur les termes génériques sur les pages catégories d’un site marchand (fournissez les termes, voir point terminologie) et travailler les mots clés longue traine sur les fiches produit. 
Réaliser cette tâche à la main est très compliqué. Des outils peuvent aider, à commencer par Cocolyze, très apprécié des traducteurs qui vont vous permettre d’évaluer le volume de recherche pour chacun de vos mots clés potentiels en fonction du moteur de recherche de votre choix, donc du pays de votre choix. 

Le SEO technique

Sans rentrer dans des détails trop techniques, pensez aussi à l’aspect technique du SEO avant de commencer à traduire. 
Recherche sémantique préalable (en général fournie par une agence SEO). Même aller jusqu’à la structure du site. 
Un site doit être rapide, fluide mais aussi « transparent » pour l’utilisateur. Pensez aux urls, aux domaines, etc. Plus vous irez loin dans la traduction et plus l’utilisateur, comme Google appréciera.


S comme sélection du format

Cet aspect rejoint le point précédent de l’aspect technique de du référencement naturel et de l’internationalisation de votre site web.
En fonction du CMS sur lequel vous travaillez il vous faudra travailler avec un ou des formats spécifiques. Souvent il vous faudra faire des compromis mais pensez à cet aspect avant de commencer le projet. Si certains outils e-commerce ou web sont nativement prévus pour la traduction et l’internationalisation, d’autres ne le sont pas et il sera parfois plus judicieux de partir d’une feuille blanche même si cela représente beaucoup de contraintes. 

S comme sélection du process

L’idée est d’avoir un process le plus fluide et le moins contraignant possible. Le définir en amont peut éviter des pertes de temps, mais aussi des erreurs de traduction ou d’intégration ou des pertes de fichiers.
En conclusion sur la traduction SEO
La traduction ne doit pas être la cinquième roue du carrosse dans le cadre d’un projet d’internationalisation. 
•    Impliquer les acteurs de l’entreprise
Il est important d’impliquer les différents acteurs du projet afin de bénéficier de l’approche métier qui sera si importante dans le choix des mots clés, puis pour documenter et aider le traducteur à s’imprégner de l’approche. 
•    Penser la stratégie avant de commencer
Localisation ou internationalisation ? Répondre à cette question sera essentiel pour le succès de votre traduction.
•    Préparer la traduction avec les 5S. Confiez votre traduction à un professionnel diplômé, spécialisé dans le domaine et donnez-lui les éléments pour réaliser la traduction SEO parfaite. En ayant fédéré vos départements ainsi que vos partenaires (par exemple votre agence SEO) vous optimiserez les chances d’avoir une bonne traduction SEO.
•    Suivre le projet. 
Ne lâchez pas les traducteurs et les exécutants dans la nature en attendant le résultat. Des points d’étape réguliers vous permettront d’éviter les mauvaises surprises.

Préparer votre traduction SEO avec Cocolyze


En 2020 travailler le référencement naturel sans outil est suicidaire. Cocolyze integre totalement les aspects internationaux et fonctionne très bien dans le cadre de projets multilingues, multi pays complexes. 

Suivi localisé de vos mots clés et sites web

Cocolyze vous permet de travailler avec n’importe quel moteur de recherche. Prenons un exemple. Vous lancez votre site en Amérique Latine et souhaitez suivre des mots clés en Argentine, au Chili et au Mexique. Vous pourrez le faire pour chacun des moteurs de recherche et découvrir les positions de vos concurrents ainsi que leurs pages positionnées et le contenu de celles-ci ! Même si cela ne sera que rarement utile dans le cadre d’un projet de traduction SEO vous pouvez aussi faire du suivi de position ‘localisé’, avec par exemple le suivi d’un mot clé à New York et à San Francisco. 

Etude des concurrents locaux & opportunités de mots clés

En renseignant les sites de vos concurrents locaux vous pourrez les espionner, étudier leurs stratégies et découvrir des opportunités de mots clés identifiées par Cocolyze pour vous.  
Identifier les bons mots clés pour votre site à l’international. Cherchez des mots clés dans l’outil dédié ou découvrez les opportunités que Cocolyze a identifié pour vous sur les sites de vos concurrents locaux. 


Suivi SEO en mode projet

Une fois vos traductions effectuées vous pouvez contrôler la qualité du contenu de vos pages avec l’outil rédacteur et l’analyse de page. 
L’outil rédacteur de cocolyze vous permet d’évaluer et contrôler la pertinence du contenu de votre page en fonction d’un mot clé, sur un moteur de recherche donné. 
L’analyse réalisée par l’outil rédacteur vous donne également des suggestions de champs lexicaux et de termes à utiliser afin d’apparaitre le mieux placé possible dans les SERPs.

Recherche

Utilisation avancée